Interview #4 – Guillaume Rall

Le CIFEPK vous parle enfin de son président en ce retour de vacances d’été. Voici donc Guillaume Rall qui nous parle un peu de son parcours et de son poste, ô combien important, au sein du comité d’organisation du CIFEPK!
 Interview Rallou flèche blanches
MC : Bonjour Guillaume, en 4 mots : Nom, Prénom, Âge ?
Guillaume Rall : Bonjour à tous, je m’appelle Guillaume Rall, j’ai 24 ans.

MC : Dans quel institut étais-tu ? Est-ce que tu as déjà fait des formations annexes ?
GR : Je suis diplômé en kinésithérapie puis 2013 et je suis actuellement en master à l’EHESP de Rennes.

MC : Est-ce que tu as déjà évolué dans les assos ?

GR :Le milieu associatif est un domaine qui m’accompagne depuis maintenant 4 ans, avec une évolution progressive : une implication locale au sein de Kinergy, une implication nationale au sein de la FNEK, et maintenant une implication internationale au sein du CIFEPK.

MC : Quelle est en une phrase ta vision de la  kiné ?

GR :Ma vision de la kiné,  “La kinésithérapie : une profession en mouvance permanence, au service de la restauration de la mobilité des patients”.

MC : Quelle est ta première expérience CIFEPK ?

GR : Mon premier CIFEPK était à Rennes en 2012, j’ai été impressionné de la ferveur que pouvait créer un congrès scientifique étudiant et la volonté partagée de remettre en permanence cause la qualité de nos pratiques.

MC : Est-ce que tu as une anecdote ?
GR : Le premier soir de mon master à Rennes en septembre dernier, je suis allé boire une bière dans un bar. Ce bar était le bar d’accueil des congressistes lors du CIFEPK 2012 #souvenir
MC: Et maintenant, quel est ton poste dans l’équipe du CIFEPK ?

GR : Je suis président de l’association CIFEPK, c’est à dire responsable légal de l’association.

Dans la pratique, il s’agit principalement d’une gestion en binôme avec Raphaël Grellet, lui au sein du comité scientifique, moi au sein du comité administratif.

MC : Quelles sont les ambitions que tu souhaites pour l’édition 2016 ?

GR : L’édition 2016 sera marquée par 3 changements majeurs :

1. La nécessité de répondre à l’attente des congressistes : notre volonté a donc été d’augmenter le nombre de places, on passe donc de 500 à 750-800 personnes.

2. La volonté d’étendre l’événement au delà des frontières : d’où la création de deux postes en charge de la communication internationale
3. L’extension du programme scientifiques à la méthodologie de recherche : la remise en cause des pratiques professionnelles nécessite de s’intéresser à ce domaine. C’est pourquoi nous avons voulu créer un pôle supplémentaire dédié à cette thématique.
MC : Tu as une révélation à nous communiquer ? 🙂

GR : Nous avons la chance d’avoir une entente idéale avec la mairie de Nancy qui nous soutient dans toutes les étapes de notre projet. Nous aurons l’honneur d’avoir le discours d’ouverture du CIFEPK par Laurent Hénart, maire de Nancy, rédacteur d’un rapport sur les professions de santé intermédiaires, et donc un homme très sensible à l’évolution de la kinésithérapie !!

MC : Un dernier mot ?
GR : merCIFEPK !

Leave a Comment