Interview #3 – Florence Happillon

Pour la 3ème semaine consécutive, l’équipe se dévoile !

Aujourd’hui, Florence Happillon du pôle Musculo-Squelettique nous en révèle plus sur la place de la Thérapie Manuelle dans la 5ème édition du CIFEPK !

Interview Florence H flèche blanches

MC : Bonjour Florence, en 4 mots : Nom, Prénom, Âge ?
Florence Happillon : HAPPILLON, Florence, 23 ans.

MC : Dans quel institut étais-tu ? Est-ce que tu as déjà fait des formations annexes ?
FH : J’ai effectuée ma formation initiale à l’IFMK de Reims et décroché mon diplôme en juin 2013. Depuis, j’ai réalisé plusieurs formations courtes telles que le crochetage, le k-taping ou la bronchiolite du nourrisson que j’ai choisi soit pour améliorer ma pratique, soit me faire une idée sur des techniques controversées.

Je participe également aux congrès comme les JFK – Journée Francophones de la Kinésithérapie – organisées par la SFP – Société Française de Physiothérapie – , le CIFEPK ou encore la JTMO – Journée de la Thérapie Manuelle Orthopédique – organisée par OMT-France. Je suis inscrite au CAMPT (formation en thérapie manuelle orthopédique) pour enrichir et développer ma pratique professionnelle dans ce domaine.

Je souhaite également suivre un master en sciences de l’éducation en lien avec la santé pour améliorer d’une part l’éducation à la santé faite aux patients et d’autre part ma prise en charge de stagiaire dans mon cabinet.

MC : Est-ce que tu as déjà évolué dans les assos ?
FH : J’ai commencé l’associatif très jeune, à 12 ans, et très naturellement j’ai poursuivi mon engagement lors de mes études. J’étais responsable de divers postes dans diverses associations. Toutefois mes postes ont souvent eu un lien avec l’entraide, le partage, la solidarité et la formation… des notions qu’on retrouve dans le CIFEPK, avec le scientifique en plus. Je suis également adhérente d’OMT-France, une association française qui fait la promotion de la thérapie manuelle orthopédique.

MC : Quelle est en une phrase ta vision de la  kiné ?
FH : J’y arrive pas…Une phrase c’est beaucoup trop court pour un métier si vaste et en perpétuel évolution.

MC : Très bien, je garde cette phrase 😉 Quelle est ta première expérience CIFEPK ?
FH : J’étais participante au CIFEPK 2014 à Lyon. L’organisation et les formations étaient vraiment géniales ! Ca m’a réellement donné envie de m’investir dans cette belle association, d’aider à transmettre le savoir aux étudiants, de partager nos expériences, de montrer que notre métier est un métier en devenir…

MC : Est-ce que tu as une anecdote ? 🙂
FH : Au CIFEPK de Lyon, nous avions oublié de mettre un réveil pour se lever à l’heure le dimanche matin. Notre horloge biologique a bien fait son travail car nous ne sommes pas arrivés en retard en formation malgré la nuit courte. Nous aurions regretté d’être restés couchés car les formations étaient encore une fois de qualité !

MC : Passons à la suite, quel est ton poste dans l’équipe du CIFEPK ?
FH : Je suis en binôme avec Pierre dans le comité scientifique dans le champ musculo-squelettique. Nous construisons le programme de formation de ce champ. Nous avons donc établi un tableau avec les conférences qui nous semblent intéressantes pour les étudiants puis nous contactons des intervenants prêts à réaliser ces formations.

Après avoir cherché ce qui pêchait le plus dans la formation initiale sur le plan du musculo-squelettique, nous nous sommes également intéressés aux nouvelles techniques ou des recherches intéressantes dans ce domaine. Nous avons plusieurs intervenants qui nous ont déjà confirmé leur présence…mais nous garderons le secret…encore un peu.

MC : Quelles sont les ambitions que tu souhaites pour l’édition 2016 ?
FH : Rares sont les éléments à corriger de l’édition 2014… Mais peut-on toujours faire mieux ? J’espère que les participants garderont un très bon souvenir de ce CIFEPK dans son ensemble : formation, restauration, logement, soirées, etc.

MC : Est-ce que tu peux m’expliquer la place de la thérapie manuelle et de la kiné du sport dans le CIFEPK ? Et  pourquoi cette décision ?
FH : Wahoo…la question !

Sur notre champs on se concentre sur la thérapie manuelle orthopédique (TMO), la thérapie manuelle englobe beaucoup de techniques, n’est pas déposée et donc est utilisée un peu pour tout. Je pense que la TMO prend une place très importante dans le champ musculo-squelettique. Les techniques sont multiples et souvent méconnues des étudiants. Nous voulons les rendre accessibles et compréhensibles.

Les pathologies du sportif rentrent souvent dans le champs du musculo-squelettique, c’est donc naturellement qu’on l’intégrera à notre programme. Toutefois en kinésithérapie du sport on utilise des techniques qu’on associe au sport mais qui peuvent être utilisés pour d’autres patients.

MC : Génial, merci beaucoup !
Une dernière question : tu es adhérente à une société savante qu’est l’OMT France. Pourquoi avoir fait ce choix d’adhérer ?
FH : La thérapie manuelle orthopédique a toujours été un sujet qui m’intéressait donc naturellement je me suis dirigée vers ce genre de formation et congrès. J’ai découvert OMT-France par hasard sur un groupe Facebook. Etant partisane des valeurs que l’association dégage, j’ai tout de suite adhérer. Je n’ai pas encore pris part à la vie de l’association mais je me proposerai quand j’aurais moins de responsabilités associatives.

Je retiens de cette adhésion des enrichissements permanents grâce aux formations, partages d’informations et articles des abonnements. De plus, l’adhésion à OMT-France délivre de nombreux avantages, je vous laisse les découvrir par vous-mêmes : www.omt-france.fr !

MC : As-tu un dernier mot ? 🙂
FH : Venez nombreux au CIFEPK, c’est un congrès vraiment axé pour l’étudiant avec des formations de qualité ! Vous y trouverez forcément votre compte !

Leave a Comment