Interview #8 – Pauline Lucas

Chaque semaine qui s’écoule nous rapproche toujous un peu plus du #CIFEPK2016 ! Aujourd’hui, Pauline Lucas va nous parler de son pôle dans le CIFEPK : la pédiatrie !Interview Pauline L

MC : Bonjour Pauline, parlons tout d’abord un peu de toi. Nom, Prénom, Âge ?
PL :  Lucas Pauline, 25 ans.

MC : Tu es diplômée de quelle année ? Tu as déjà fait des formations supplémentaires ?
PL : J’ai été diplômée de l’Ecole de Kinésithérapie de Paris – ADERF – en 2013. Puis j’ai passé mon DIU Kinésithérapie respiratoire pédiatrique et réanimation néonatale en juin 2015, et une formation sur la prise en charge des troubles orthopédiques du pied de l’enfant.

MC : Est-ce que tu as déjà évolué dans les assos ?
PL :un peu trop à mon avis! j’ai tout appris sur les bancs de la FNEK pendant ma formation initiale et là je continue sur le versant professionnel/scientifique avec le CIFEPK, une belle continuité!

MC : Quelle est ta première expérience CIFEPK ?
PL :  j’ai connu le CIFEPK en 2012 (j’ai aussi connu cette année là la tempête de neige en plein milieu de la Bretagne!).
Cet événement a été pour moi un réel déclic sur la diversité de notre métier. Etant jeune K2, j’ai traîné de formations en formations sans suivre un pôle en particulier, je n’ai pas toujours tout compris… certains formateurs me parlaient alors d’EBP, du chinois quoi!! avec du recul, je vois l’évolution 🙂

MC : As-tu une anecdote ?
PL : Plusieurs, je vais donc vous raconter la plus sérieuse!!
Lors de l’édition de 2012 j’ai découvert la thérapie par la contrainte induite lors de la présentation des meilleurs mémoires, il s’agissait d’une revue de littérature sur l’utilisation de cette technique chez l’adulte hémiplégique. Je suis sortie de cette intervention en me disant, je veux faire mon mémoire là-dessus, et encore plus, chez les enfants! j’ai fait pas mal de recherche durant un an, et finalement j’ai abouti un travail de fin d’étude sur l’utilisation de la thérapie par la contrainte induite en neuro-pédiatrie, un travail qui m’a passionnée pendant un an et demi et maintenant quand je regarde mon diplôme de kiné, je suis fière de la manière dont je l’ai obtenu !

MC : En une phrase, quelle est ta vision de la  kiné ?
PL : un métier passionnant et déroutant avec lequel on peut se remettre en question régulièrement et progresser un peu plus chaque jour!

MC : Est-ce que tu peux expliquer ton poste dans l’équipe du CIFEPK ?
PL : Je suis une des co-gestionnaires du pôle pédiatrie au sein du comité scientifique. avec mes deux comparses, Anaëlle et Yann, nous nous occupons d’établir le programme des interventions pédiatriques, réfléchissons, cherchons, fouinons même pour obtenir des formations de qualité ainsi des intervenants aussi pédagogues que novateurs!

MC : Quelles sont tes aspirations pour l’édition 2016 ?
PL : Ouvrir l’esprit des congressistes! Leur montrer toutes les aspirations que notre profession peut nous offrir, leur donner envie d’aller plus loin, de réfléchir, de chercher, de se remettre en question… afin de continuer à progresser!

MC : Est-ce que tu as une révélation à nous lâcher ? 🙂
PL : Je pense que c’est la première édition du CIFEPK où la pédiatrie va être le plus représentée… avec pas moins de 14 formations sur le weekend, de la néonatalogie à l’orthopédie en passant par la neurologie on a essayé de représenter tous les versants de la pédiatrie.
Et sans me vanter, je pense que ça va être bien bien bien!!

MC : Merci beaucoup Pauline. As-tu un dernier mot ?
PL : La pression monte dans l’orga, la date se rapproche, j’ai de plus en plus hâte de vivre ce congrès du côté organisateur ! Et j’espère qu’on arrivera peut-être à faire des découvrir des vocations pour certains participants… La pédiatrie c’est tip top 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *