Interview #20 – Laurent Audo

Bonne journée à tous nos chers lecteurs ! Parmi les tous derniers membres qui se cachent derrière le titre “Team #CIFEPK” se trouve Laurent Audo, vice-président en charge de la logistique, autrement dit notre agent sur place à Nancy. 😉

Interview Laurent

MC : Bonjour, Laurent, que peux-tu nous dire de toi ?
Laurent Audo :   J’ai 23 ans et suis diplômé depuis juin 2015 de l’IFMK de Berck-sur Mer.

MC : Es-tu déjà passé dans les assos ?
LA : Lors de mes études, j’ai pu m’investir notamment au sein de mon BDE en tant que VP FNEK. Globalement, je m’investis dans les associations depuis mes 14 ans via un festival musical organisé près de chez moi.

MC : Comment définirais-tu notre profession ?
LA : En une phrase, ma vision de la kinésithérapie, c’est le fait de vouloir donner à notre patient les meilleures conditions pour maintenir son indépendance et son autonomie, que ce soit par nos actes ou nos paroles.

MC : Ta première expérience du CIFEPK ?
LA :  Je vais vivre en 2016 ma première expérience CIFEPK, n’ayant pas été parmi les plus réactifs pour assister à l’édition 2014, j’ai hâte !!

MC : Une anecdote à partager ?
LA : Alors du coup, je n’ai pas d’anecdote en lien direct avec le congrès, mais par rapport à la dernière réunion de bureau, le 30 novembre. Bien entendu, nous avons travaillé tout au long de la journée avant de passer une soirée tous ensemble à Nancy. L’idée avait été avancée de nous déguiser pour sortir mais finalement nous sommes allé manger en tenues “normales”. C’était sans compter sur l’âme damnée qui avait pensé à apporter un ensemble de crayons de maquillage à partir desquels nous avons joué au shi-fu-maquillage. Le principe est simple, le perdant du shi-fu-mi doit se laisser maquiller par le vainqueur puis doit défier une autre personne… Certains ont du enchaîner beaucoup, beaucoup de séances de maquillage !

MC : Quel poste occupes-tu au sein du CIFEPK ?
LA : En ce qui concerne le CIFEPK, je suis en charge du pôle logistique avec Léa Tirbisch, nous faisons en sorte que tout soit en place pour que le congrès se déroule dans les meilleures conditions.

MC : Quelles sont tes aspirations pour cette édition ?
LA :  Le plus important sera de se montrer digne de l’attente que l’on a pu susciter et qui s’est exprimée par l’empressement des congressistes à s’inscrire. Nous sommes à la fois fiers et attristé de voir tant d’engouement sans pouvoir accueillir tout le monde.

MC : Côté logistique, qu’avez-vous prévu pour les participants ? Y aura-t-il des animations ? Et les soirées ? 🙂
LA : Côté logistique, beaucoup de choses au programme ! J’espère que les congressistes apprécierons tout particulièrement la beauté des locaux ou encore le fait d’avoir au moins deux repas chauds !  La soirée du vendredi sera libre, après avoir déposer leurs affaires à l’hôtel, les participants pourront ainsi se remettre d’un long trajet suivi par la journée d’ouverture… ou bien visiter un peu Nancy ! Le samedi, nous offrirons un apéritif dînatoire qui permettra aux congressistes de se rencontrer, d’échanger et de passer un agréable moment tous ensembles.

MC : Un dernier mot ?
LA : Mon dernier mot : Vivement le 19 février !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *